Carnet de voyage en Bretagne, chapitre I.

A l’occasion des vacances d’été, je me suis octroyée avec toute la tribu une dizaine de jours sur mes terres bretonnes. Ce séjour, assez long pour me permettre de décompresser largement de mes avaries diverses et variées et assez court pour ne ressentir ni ennui ni frustration a été l’occasion de chouettes moments en famille et de belles découvertes.

Les premier jours, le temps de se remettre ( deux jours de voyage quand même), escale à Tréguier, joli petit port ou j’ai passé mon enfance et le château de La Roche Jagu, grand incontournable de nos balades familiales. Jolie surprise : ces petites mandragores en métal qui indiquent les parties du jardin des simples consacrées à la médecine et les grandes structures en osier m’évoquant des sortes de temples païens… Deuxième coup de cœur, l’oeuvre The Banquet de Rebecca Louise Law exposée dans la salle de réception du château dans le cadre de l’exposition temporaire Arte Botanica, une myriade de petites fleurs sèchées suspendues au plafond avec du fil métallique cuivré. J’ai été saisi par l’effet visuel bluffant et la très grande délicatesse de cette création s’inspirant des jonchées de végétaux répandus au sol lors des banquets du Moyen-Age.

Le lendemain, direction la Vallée des Saints qui avait bien changé depuis ma dernière visite. D’une dizaine de statues, le site en possède désormais plus d’une centaine éparpillées sur la colline. Le point de vu est assez exceptionnel et la grande variété des statues, des plus naïves aux plus contemporaines, comble toutes les attentes. Il y avait un peu de monde ce jour là soleil et vacances oblige, ce qui, pour être assez agréable lors d’une sortie en famille comme c’était notre cas, ne rendait pas totalement grâce à la beauté fantastique du site. J’imagine que la grisaille et la solitude des grandes étendues du Centre Bretagne eussent mieux convenu… Je n’ai pas boudé mon plaisir pour autant et voici doc un bref échantillonnage de mes statues préférées.

L’heure du goûter approchant, nous nous sommes rendu à la biscuiterie Menou à Plougonver, un lieu assez original puisqu’il s’agit à la fois d’un musée dédié à la vie quotidienne d’autrefois et d’une boutique de biscuit à se rouler à par terre. Le musée en lui même regorge de petites trouvailles originales et drôles. Ajoutons que les maîtres des lieux propose des dégustations des meilleurs kouign amañ du secteur et offrent le café : joie et allégresse. Pas de photos des gourmandises en raison de mon appétit à ce moment-là, #oups. Je trouve que pour une fois, les biscuits sont réellement qualitatifs, contrairement à ce que l’on trouve parfois dans les craquanteries qui se multiplient dans à peu près toutes les bourgades des Côtes d’Armor…

Pour finir cette journée déjà dense, rien de mieux qu’une Guinness sur le port de Paimpol… J’ai d’autant plus apprécié ce moment qu’avec deux enfants, les occasions de sortir en couple ne sont pas pléthore. C’était banal, tout bête, une bière et les drisses qui claquent au vent : l’un des meilleurs moments de ce séjour. De ceux qui vous démontrent qu’en fait vivre, parfois c’est tout simple.

L’article étant très lourd à charger, j’ai décidé de le diviser en trois volets. Après le Kreiz Breizh, direction les Abers et la formidable exposition sur les Cabinets de Curiosité à Landerneau…

En ces jours ou je me retrouve à la maison, le blog m’est d’autant plus précieux qu’il me permets de me fixer les quelques petits buts sans lesquels ma journée serait bien vide. Preuve une fois encore que cet espace souvent désert, m’est important.

8 réflexions sur « Carnet de voyage en Bretagne, chapitre I. »

  1. Ah mais trop bien ! ♥︎ Les mandragores en métal sont adorables, wahou, quelle riche idée et jolie exécution ! Je confirme pour le sentiment de paganisme de ce grand panier, surtout que j’ai vu «Midsommar» il y a quelques jours, du coup, hum, ça m’évoque des choses ^^ »
    J’ai un vieil a priori par contre à propos de la Vallée des Saints – je trouve ça vraiment curieux de s’être lancé dans une telle entreprise, alors qu’il y a déjà tant de patrimoine religieux (et ancien) en Bretagne. Typiquement le genre d’endroit qui ne m’excite pas plus que ça, et qui se trouve tout en bas de ma liste de choses à voir (même si, okay, ce petit Ankou que j’aperçois sur une photo est mignon).
    Hâte de lire la suite, du coup ! 🙂

    1. Ah Midsommar, je l’ai loupé, j’aurai adoré le voir celui là ! Et effectivement, j’ai tout de suite pensé aux rituels à base d’osier (poupées et autres) que l’on trouve dans les pratiques des campagnes…
      En ce qui concerne la Vallée des Saints, idem, je suis un peu ambivalente. D’un côté, il y a de très chouettes statues (et d’autres vraiment immondes) et le site est chouette et a un beau potentiel. Du l’autre le côté « on crée une attraction touristique pour faire bouger le Centre Bretagne » m’énerve. On va dire que c’est à voir, en particulier avec des enfants à partir de 7-8 ans (les miens étaient un peu petits du coup). Ah si, la librairie de la grooooosse boutique est pas mal achalandée.

    1. Le fait de l’avoir quittée me la fait voir avec un autre regard. C’est assez rigolo puisqu’il y a encore quinze ans ce genre de balades me saoulait au plus haut point…

    1. En effet, j’ai vu que tu es passée dans le secteur ! Merci pour ton petit mot, ce sont en effet de jolis souvenirs qui me sont chers désormais !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s