Derniers jours sans toi.

Il faisait très chaud ces jours-là. Impossible de sortir en début d’après midi, et puis pas envie, pas d’humeur. En plus, ton frère était malade (les dents ?) donc on resté à l’intérieur, tachant comme on pouvait de compenser la moiteur ambiante à coup de ventilateur et de citronnade maison. L’Archi trifouillait son téléphone, moi je terminais sur le fil la petite robe corail entamée depuis plusieurs semaines, le tout accompagné de lectures, de tour en Lego et de demi-siestes à trois, entassés. J’ai tenté une percée vers la cuisine pour préparer des shortbreads (une lubie, comme ça) et je les ai retrouvé devant les dessins animés les plus stupides qui soient, des deux, je ne sais pas qui riait le plus du bon tour ainsi joué (la télé est proscrite d’habitude). Grand n’importe quoi, ces derniers moments à trois : on a dévoré les biscuits devant un programme à peu près intelligent (l’instit’ avait donc repris le contrôle), Joseph a passé la fin de la journée en couche et le repas étant prêt depuis le matin même, il n’y avait plus qu’à se laisser porter par les envies du moment. Et attendre.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Derniers jours sans toi. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s