Cartographie de l’enfance (AE n°2)

Toujours l’atelier d’écriture de François Bon. Cette fois-ci, interroger les lieux et l’enfance, penser parcours, faire apparaître un cheminement. 

photosmoches

Naissance à Lannion, aucun souvenir, rien de tangible, état civil, point final.

Premier souvenir Lotissement de Ker Avel et son parking, océan-oasis des conquistadors à bicyclette. Les vaccins chez le Docteur, rue de la Mer, et la baleine au stylo bic dessinée autour de la piqûre.

Souvenir de deux grèves d’enfance : Kermagen pour la baignade, Pors Rand pour la pêche à pied. Kermagen, la baignade, les flaques d’eau tiède entre les rochers (microcosmes, écosystèmes), le sable rare, les millions de galets et cette rampe en ciment ratissé que je m’obstinais à remonter pieds nus. Pors Rand, avant le Sillon, pêche à pieds. Parcourir des kilomètres en T-shirt, maillot de bain et vieilles tennis humides. Le panier en plastique et l’haveneau.

L’hiver, sempiternelles visites au château de la Roche-Jagu qui domine une rivière, le Trieux. Regards croisés : photo de la rivière par la fenêtre d’une tourelle (j’ai dix ans, un Kodak jetable, je suis en classe de rivière à Pontrieux) et, plus tard, le château à contre-jour sur son surplomb : mon père a oublié l’essence, le moteur du bateau est à l’arrêt, on doit remonter la rivière à la rame jusqu’au port de Tréguier. C’est l’horreur, j’ai mal aux bras et ce con de château me nargue.,

Autre souvenir. Ty Nevez, c’était le nom de la ferme. Devant la porte, frêle silhouette brune en sarrau, les yeux noirs (jamais su d’où elle les tenait), Jeanne, ma grand mère. La route se poursuit, serpente entre les arbres, vieux chemin de charrettes, brandes, talus, c’est long, surtout à pied. En haut du Méné Bré, la chapelle Saint Hervé, lieu historique, magique et sentimental (balades en famille avec les cousins). Plus tard, j’ai su que la chapelle du vieux saint aveugle servait aux messes dites de trentaine (relire Anatole le Braz et ses Légendes de la mort chez les Bretons de Basse Bretagne).

Quoi d’autre…. des églises (Pleumeur Gautier ,Paimpol, Guingamp) des chapelles (Kermouster, Saint Gonnery, Goz Iliz), des cathédrales (Nantes, Quimper, Saint Brieuc), énormément.

Fin des vacances : Paimpol, quai Pierre Loti. Le claquement des drisses derrière les grilles du collège. La fin de l’enfance, le terminus.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Cartographie de l’enfance (AE n°2) »

    1. Fileuse Auteur de l’article

      A l’époque, j’étais d’ailleurs à l’ouest dans tous les sens du terme ! ^^ Je le serai toujours où que j’aille je crois !

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s