25.04.16

Impression tenace d’être un peu fatiguée de tout ça. Aller prendre un bol d’air et un rail de joie chez les voisines du web et être ravigotée pour la journée.

Ce matin, Joseph et les oiseaux gazouillent et le soleil a l’air de s’être mis de la partie. On enfourne les gâteaux pour colmater les failles de plus en plus béantes de notre nouvelle existence et on rit quand même, c’est que ça va. J’ai l’impression parfois d’être un calfat de fortune, rafistolant comme il peut un navire qui prend l’eau. Au loin brillent les lumières du port, on est proche et pourtant si loin, il va falloir choisir un cap mais on ne sait encore que faire. L’heure des grandes décisions viendra plus tard, ce n’est de toute manière pas seule devant cet ordinateur que je raccommoderai ce qui doit l’être. Ce que ces derniers mois m’auront demandé de force…

Et pour finir sur une note plus douce : première visite au zoo (ma morale dans le sac à dos, avec la compote et le biberon), passage chez l’arrière grand-mère (et empiffrage réglementaire avec des biscuits trop sucrés, gras, nombreux) et deux pelotes de fil couleur corail pour la petite invitée de juillet.

Publicités

4 réflexions au sujet de « 25.04.16 »

    1. Fileuse Auteur de l’article

      Ton petit mot me fait du bien ! Trop contente mais un peu intimidée par avance je crois… vivement la rencontre avec la demoiselle, je crois que j’ai encore plus hâte que pour Joseph !

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s