19.02.15

Il y a eu les vacances, quelques jours loin, le temps de retrouver un rythme, un autre souffle. On a pas fait grand chose, il faisait très froid. Un temps à ne pas mettre un bébé dehors, un froid sec, du vent parfois et du gel pour finir. On aurait pu ronchonner, mais le climat faisait partie du charme de ces quelques jours hors du temps.

Provins : venteux, glacial, souterrains réputés mais introuvables mais joli quand même. Avons pique-niqué dans une sorte de grange et acheté des litres d’hypocras à un monsieur très gentil et très bavard. Visité la Grange aux Dîmes histoire de s’immerger dans l’ambiance des foires de Champagne (sous des dehors attrape-touristes, visite très intéressante). La prochaine fois : revenir aux beaux jours visiter le musée et les souterrains.

Coulommiers : bourgeoise et cossue, ai fait l’acquisition d’un très joli chemisier ample et d’un gilet moutarde (encore), ai dégusté une entrecôte et des frites à midi (arrêter la viande est plus dur que prévu). Dans le parc : ai distribué des boudoirs aux canards pour amuser Joseph, avons observé avec admiration un monsieur très chic faire un câlin à un jar visiblement pas commode. Sa femme l’a grondé. 

Paris : encore un musée de fait ! La galerie de l’évolution cette fois. Voisiner avec de touchantes bestioles empaillées me met toujours un peu mal à l’aise mais la salle est grandiose (une verrière style Art Nouveau, une ambiance à la Adèle Blanc-Sec). Vue aussi, l’exposition sur les grands singes, passionnante, instructive. Joseph a beaucoup aimé. Il n’a pas dormi de l’après-midi, ne voulant clairement rien rater des deux visites. La tortue, les singes et la présence d’autres enfants ont soulevé son enthousiasme, provoquant des gloussements de joie et des applaudissements qui m’ont réjouie tout l’après-midi.

En vrac, j’ai aimé passer du temps avec la famille de l’Archi, dormir dans trois lits collés (lit-lit parapluie-lit), leur respiration berçant mes insomnies, apprendre le tricot aux neveux de l’Archi, préparer des pâtes à la bolognaise dans une antique cocotte en fonte (c’est autre chose que ma poêle en téflon et mon induction), être harcelée par un chat qui adore les femmes enceintes, lire devant la cheminée, boire du thé devant la cheminée, jouer aux dames devant la cheminée, regarder le feu dans la cheminée. Me rappeler que j’adore les livres, les chats, les gens, le tricot (et les cheminées).

Publicités

2 réflexions au sujet de « 19.02.15 »

    1. Fileuse Auteur de l’article

      Mince, je me doutais que l’on ratait quelque chose… En tout cas, Provins est bourrée de charme, ce doit être encore mieux à la belle saison. Désolé pour ma réponse tardive !

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s