Bribes d’Octobre.

DSC_0040

A la cantine, écouter la collègue parler de ses projets de vacances : faire l’écureuil. Entasser, préparer, cuisiner marrons, citrouilles et autres légumes en prévision des mauvais jours. « Ça me détend », dit-elle.

Ces jours-ci, notre petit garçon grandit et montre caractère et relative indépendance. Il veut faire tout seul (boire son biberon, se mettre debout…). Ses passions en ce moment : vider les placards, s’amuser avec l’écho du grenier et tenter de petites colères (il faut bien s’affirmer).

20150930_154647

Dans le jardin, je récolte la verveine, la rhubarbe et les dernières framboises (un vrai succès ce plant, il faut que je retrouve la référence pour le prochain jardin). Elle sont acidulées évidemment mais colorent à souhait les compotes.

Au détour d’une lecture, j’apprends que je fais de la synesthésie. Ou plutôt, je pense certains sons en couleur. Le « un » de lundi est vieux rose par exemple, le « e » bleu glauque, le « a » vermillon, le « ei » est bleu-blanc, le « i » est jaune bouton d’or, le « ou » est orange. Plus surprenant : le « an » est rouge sombre et le « en » est bleu marine. Le « ein » est bleu nuit alors que le « in » est jaune moutarde. 4% de la population serait concernée. Et ? Et rien. C’est juste rigolo.

Ce soir, Rougail-saucisse ou soupe de potimarron aux épices, j’hésite encore. Peu importe, comme ce sont les vacances, ce sera forcément bon.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Bribes d’Octobre. »

  1. Eliness

    Je suis incroyablement envieuse du concept de synesthésie depuis que j’en ai entendu parler ; cela me paraît incroyable et totalement inimaginable, n’en étant pas affectée. Un genre de super-sens qui doit ouvrir une gamme de ressentis : c’est chouette 🙂 !

    Répondre
  2. Fileuse Auteur de l’article

    Merci de passer par ici ! Je n’ai compris la synesthésie que récemment, au hasard d’une formation. Le fait que l’intervenant pose la question à la cantonade m’a permis d’appliquer xce concept à ma propre situation. En fait, j’avais tellement intégré cette particularité que je la considérais comme parfaitement ordinaire. Peut être qu’elle fait partie de ces facteurs qui me rendent archi sensible aux mots….

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s