Revenir.

wpid-20150213_175734.jpg

C’était juste une escapade. Il y a eu trois jours de soleil magnifique, un feu dans la cheminée, l’incroyable odeur des eucalyptus à Porquerolles, pas mal de fous rires. Il y a eu 2500 km en 10 jours et un tout petit lapin qui ronflait de bon cœur dans la voiture, recroquevillé sous le châle en laine de sa mère. Beaucoup de pique-niques, des calanques à Cassis et du verglas dans le Cantal. Des paysages, des découvertes, un peu de musique et un vin de Gaillac pas terrible mais c’était si bon de s’encanailler un peu.

IMG_1776

 

C’était génial en fait. Partir pour si peu de temps, et se sentir si loin du quotidien, des petites habitudes et du train-train. J’ai adoré flâner dans les rues d’Arles, rendre visite à Notre Dame de la Garde, parcourir le Var de long en large, le voir grandir et s’éveiller. Il était si bien couché dans l’herbe, notre bébé salade-de-fruit.

wpid-20150214_132202.jpg

La vie était douce, on avait le temps mais il a quand même fallu rentrer. L’Archi retourne demain dessiner des maison et moi dès lundi, je reprends la route des classes. Quelques larmes aujourd’hui : cette presque année, ces mois merveilleux, à l’attendre et à le câliner sont déjà terminés. Perdus dans les limbes de la mémoire, tout ça, si fugace. Dès lundi, il passera ses journées avec une autre et le chagrin m’oppresse.

IMG_1793

Les collègues, le boulots, les enfants, ceux des autres, ce sera bien aussi, ce sera autre chose. A l’excitation de cette drôle de rentrée, au plaisir de me mouvoir à grandes enjambées, sans l’entrave de l’écharpe, sans petite tête à surveiller, se mêle un peu de culpabilité et le manque, déjà. Il me reste les nuits ensemble, l’allaitement, l’écharpe et ces fabuleux souvenirs pour nous tenir chaud mais c’est si dur de le laisser. On m’avait pourtant prévenu.

Courage maîtresse, dans quatre mois, c’est l’été.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Revenir. »

  1. clémence

    Il est beau ce billet, et ce périple, je vous envie! Et pour la reprise, c’est vrai que fermer cette parenthèse aussi vite, ça fait un sacré coup au coeur! Mais c’est aussi si bon de les retrouver le soir, le petit rendez-vous d’amour quotidien…
    Je suis ravie du commentaire que tu m’as laissé qui me permet de découvrir ton chez toi, ça a l’air bien!

    Répondre
  2. Eliness

    Ces moments sont incroyablement précieux, je trouve qu’il est important de les conserver, d’écrire nos ressentis et impressions pour les graver quelque part. Tes mots et images sont tout doux… Bon courage pour cette reprise, ça sera dur mais hélas on n’a pas le choix, il faut les laisser grandir… 🙂

    Répondre
    1. Fileuse Auteur de l’article

      Toujours ce vieux problème : conserver le plus longtemps possible les souvenirs alors que le temps file si vite… Je n’ai pas encore repris que je regrette déjà de ne pas avoir suffisamment noté, photographié, décrit… Merci pour tes encouragements ! Je me dis que l’avantage d’avoir plein de collègues femmes c’est que tout le monde ou presque est un jour passé par là, alors on a plutôt tendance à se serrer les coudes !

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s