Anatole

Après ce qui c’est passé, difficile de reprendre le fil… J’ai juste envie de partager cette petite réflexion avec vous.
Anatole est un garçon de CM2, maigrichon et souriant. Son papa vient de l’Atlas mais lui a grandi au milieu des tours. Sous des dehors un peu loulou de banlieue, il est sympathique, serviable, toujours souriant et très drôle. Il est bien intégré, a de nombreux copains et aime bien l’école.  En classe, c’est difficile en dépit de ses efforts et de son admiration éperdue pour Benjamin (philatéliste amateur, pianiste de talent et un niveau fin de cinquième en CM2, excusez du peu). Anatole est intelligent mais souffre de terribles lacunes en lecture et en calcul élémentaire (50 jours d’absence en CP). Il travaille très lentement car l’écriture est laborieuse, son manque de vocabulaire l’empêche de bien saisir les consignes. Anatole s’attriste de ses mauvais résultats et se dévalorise sans cesse. Il intégrera une classe de SEGPA l’année prochaine. Son drame : être né dans une famille déchirée, avoir une maman instable et un papa perdu. Sa maman, aux prises avec ses propres démons a du mal à bien s’occuper de lui et refuse de le laisser grandir. Son papa a fait de la prison et ne trouve pas de travail car il ne sait pas lire. La décision du juge des enfants est tombée : Anatole va vivre en foyer d’accueil. Heureusement, Anatole est fort au foot, d’ailleurs les capitaines d’équipe se l’arrachent lors des matchs acharnés que j’arbitre pendant les récréations. Le foot, c’est sa passion. Mais Anatole n’est pas assez fort pour pouvoir intégrer l’équipe des grands l’année prochaine. Parce que la politique du club local se résume à la performance, il va devoir trouver une autre équipe ou arrêter le foot. C’est beaucoup de revers pour un seul enfant.
Anatole ferait à peu près n’importe quoi pour être valorisé, félicité, encouragé. Pour plaire à la maîtresse, il est capable de tout : lire Le Hobbit, faire des centaines de dessins, courir une demi-heure en baskets défoncées, se présenter aux élections de délégués, passer ses vacances à préparer un exposé sur le catch, ranger la classe pendant la récréation. Evidemment, ça marche : Anatole est content, la maîtresse est fière de lui et le cite en exemple. La vie est si simple en CM2.

Pourtant, la maîtresse s’inquiète. Anatole est un élève fragile à tous les niveaux : scolaire, social, familial. Alors toute l’année, elle a essayé de l’armer, lui et tous les autres, avec ses kalachnikovs à elle : les livres, la musique, l’humour, les débats, l’histoire… espérant leur transmettre l’énergie de repousser les limites de leur milieu et de tenir à distance les influences pernicieuses.

La maîtresse d’Anatole, c’était moi. En voyant l’autre jour à la télé ce terroriste qui lui ressemblait comme un grand frère, j’ai pensé avec tristesse à tous les Anatole, abandonnés à leur triste sort dans leurs quartiers, autant de recrues pour les caïds et les gourous de tout poil. Non, ils n’iront pas à la fac ou dans les grandes écoles. Non, il y a de fortes chances qu’ils n’aient jamais accès à des jobs valorisants et bien payés. A la place, ils accumulent les échecs, les rebuffades, sont en bute au mépris de classe, parfois au racisme… Ils n’intéressent pas grand monde et d’une certaine façon, on les a laissés tomber. L’institution ne les valorise pas et leur propose rien ; ne reste qu’une béance, un grand vide, prompt à se combler avec de l’extrémisme, politique ou religieux. Que peuvent l’art, a culture et le reste face à ça ?
Dimanche dernier, c’est aussi pour les Anatole que j’ai marché.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Anatole »

  1. rouliodeprintemps

    Bonjour…il y a une de ces douceurs dans tes écrits, j’aime beaucoup…alors voilà je viens sur la pointe des pieds te dire merci, enfin je sais pas si c’est approprié mais c’est ce que je ressens…merci pour ta douceur et ton humanisme…

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s