Et puis Joseph.

Au départ j’étais partie pour vous pondre un superbe article bien mélo où j’évoquais avec force superlatifs la douleur de la mise au monde et l’incommensurable joie d’être mère. Et puis non finalement, aux limbes le torchon.

Joseph est né, je n’ai jamais eu aussi mal de ma vie et je n’ai jamais été aussi heureuse. Voilà.

mainJoseph

Qu’écrire d’autre… Les mots sont si vains. Quelques instantanés peut être.

  • La monté de lait : des seins en béton armés, raides comme la justice et un bébé loup-garou affamé. La sage-femme avait parlé d’un épisode « folklorique » : elle n’a pas menti.
  • Étrange relation qui s’instaure avec cet inconnu que je connais si bien. Un peu plus d’une semaine et pour son père comme pour moi, c’est comme si il avait toujours été là.
  • Peu de visites à la maternité, la chose surprend le personnel blasé devant l’inévitable défilé de la famille. Les très proches, tout au plus. Bénéfice d’instants précieux d’apprentissage, d’observations, de tentatives de maternage diverses et variées. Devenir parents pour les nuls : heureusement que Joseph est patient.
  • Le temps fait beaucoup (le repos fait le reste) : dix jours et moins quinze kilos sur la balance, la douleur qui s’estompe, l’énergie qui revient.
  • Ma passion de l’évaluation continue trouve une nouvelle expression avec Joseph qui évolue chaque jour. Il vocalise de mieux en mieux et parvient à attraper mes cheveux pour tirer dessus. Quelle poigne d’ailleurs, on dirait sa mère.
  • J’inaugure une nouvelle façon de trier son dressing : la mise à l’écart systématique des fringues qui ne sont pas allaitement friendly.
  • A ce sujet, autant la grossesse m’a un peu gonflé (futur article en préparation), autant l’allaitement est à mon sens le truc le plus génial, pratique, agréable et gratifiant du monde (autre futur article en préparation). Comme quoi, à un moment donné, en matière de maternité, chacune finit (en général) par y trouver son compte.

Sur ce, le devoir m’appelle….

Publicités

4 réflexions au sujet de « Et puis Joseph. »

    1. Fileuse Auteur de l’article

      Merci pour ton commentaire ! Le fait d’avoir un enfant pousse à la réflexion sur tout un tas de sujet. Sans tourner blog maternité, je pense que je vais saisir cette occasion pour écrire des articles un peu plus réguliers ! (Moi naïve ? Pas du tout.)

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s